BLOG

BISMILAH !

Conseils-debutants-Coran.png

13 conseils pour les débutants avec le Coran

Comme dans chaque chose de la vie que nous souhaitons entreprendre, commencer une relation avec le Coran en tant que débutant n’est pas une chose simple. Ou du moins cela demande parfois de grands bouleversements dans nos modes de vie pour que le Coran devienne notre compagnon. A fortiori, pour que le Coran ait sa place dans notre vie, il s’agira d’abord de lui en faire en revoyant nos activités, notre gestion du temps, parfois même nos relations. Au début, on peut être perdu et ne pas savoir comment s’y prendre pour que le Coran fasse partie intégrante de nos vies afin qu’Allah (swt) nous compte parmi les gens du Coran in sha Allah. Et c’est là que se trouve tout le challenge.

Je compare souvent la relation que nous devons entretenir avec le Coran à une relation amoureuse, car rien sur terre ne mérite plus notre amour que le Coran. Et comme toute relation amoureuse il s’agira d’abord d’écouter nos besoins pour pouvoir y répondre et construire une relation sereine et durable. Le problème étant que lorsque l’on tombe amoureux nous avons tendance à tout donner dès le début en s’oubliant soi, et au final… Le plus dur n'est pas la chute mais l'atterrissage. Cliquez pour tweeter

(J’ai déjà entendu cette phrase quelque part mais où? ;-))

Bref, vous l’aurez compris, le départ est des plus déterminants, car il détermine votre itinéraire, sa durée, sa trajectoire mais surtout… Votre endurance. Car le plus important n'est pas de trouver le bon chemin, c'est d'y rester bi idni Allah. Cliquez pour tweeter Et parvenir à poursuivre notre route alors que les difficultés sont les plus importantes, forcément, lorsque l’on commence, n’est pas une mince affaire.

Mais c’est comme dans tout, le plus dur c’est le début. Je me souviens de cet été lorsque j’ai travaillé pour financer mes études dans une grande chaine de fast-food. Un ami qui était déjà installé m’a clairement dit :

Patiente, c’est juste le temps que tu trouves tes automatismes,

mais au début je ne vais pas te mentir tu vas galérer.

Et cet ami avait raison. J’ai même paniqué lorsque je voyais ceux qui étaient arrivés en même temps que moi démissionnaient. Mais deux semaines plus tard, on en parlait plus, c’était devenu naturel.

Pour prendre une autre comparaison, c’est identique dans le domaine du sport. Lorsque vous entamez un footing les minutes les plus dures sont les 30 premières, après vous êtes capables de vous envoler vers d’autres horizons et plus rien ne peux vous arrêter.

C’est la même chose avec le Coran… À peu de choses près. Parce qu’avec le Coran, lorsque vous galérez vous en êtes récompensés.

recompenses-recitations-coran

 

Alors voici 13 conseils pour les débutants en Coran :

1)Débarassez-vous de la phonétique et apprenez à lire l’arabe :

Comme je l’ai expliqué dans cet article, j’ai moi-même appris tard à lire l’arabe (à l’âge de 17 ans). Et avant comment je faisais pour apprendre le Coran? Et bien comme de nombreuses personnes, je suis passé par la transcription phonétique. Et quand j’ai appris l’arabe que s’est-il passé? J’ai du réapprendre toutes les sourates apprises en phonétiques car elles contenaient toutes, sans exceptions, des erreurs de prononciation. Dans ce sens, pour l’avoir testé je vous conseille vivement la formation de talamize. L’usage de la transcription phonétique, ne doit pas constituer une finalité pour un nouvel itinérant du Coran, cela doit uniquement être un substitut, en attendant qu’Allah (swt) nous gratifie par l’enseignement de la langue arabe. Comme je le dis souvent : Le Coran a été révélé en arabe, pas en phonétique. Cliquez pour tweeter Et vous le remarquerez vous-même, lire en arabe le Coran, c’est absolument autre chose.

2) Après avoir appris à lire l’arabe il va falloir améliorer sa prononciation des lettes :

Idéalement, il faut prendre des cours de tajwid. Mais on peut parfois se retrouver submergé de théorie dans certains cours, et en tant que débutant cela peut décourager. Quoi que ce n’est pas le cas de tout le monde comme on peut le voir avec Mina. Néanmoins, il existe une méthode qui peut servir d’intermédiaire avant de se lancer dans la théorie. Il s’agit de la méthode Nouranya qui permet par des exercices de décompositions de mots de se familiariser avec la langue arabe mais également avec la lecture du Coran. C’est une méthodologie efficace à l’intention des débutants. Elle peut également être utilisée par ceux qui ne savent pas lire l’arabe, ainsi par la pratique de cette méthode ils apprendront in sha Allah.

3) Écouter le Coran :

En effet, écouter le Coran, nous poussera à répéter les sons que nous entendons, qui plus est, si nous suivons dans le même temps la récitation dans le mushaf. C’est à partir de l’écoute que l’on finira par s’améliorer in sha Allah, tout en comparant notre récitation avec ce que nous entendons. Dans ce sens je vous conseille ces applications mobiles.

4) Etudier le Coran :

Par le Coran, nous cherchons à nous rapprocher d’Allah (swt) et n’oublions pas que l’écoute, la récitation et la mémorisation ne sont que des biais. La finalité du Coran, c'est sa mise en application. Cliquez pour tweeter Et nous le mettrons en application que lorsque nous l’étudierons et le méditerons in sha Allah. Cela peut tout simplement commencer par une bonne traduction française du Coran, mais également à travers les éxègeses.

5) S’armer de patience :

Nous l’avons dit en introduction. Le début c’est le plus dur alors sachez être patient, car nous sommes tous passés par là sans exception. À vous désormais de faire votre itinéraire avec le Coran in sha Allah. Il y a tant de choses à apprendre et se précipiter est inutile. Chaque chose en son temps, il ne sert à rien de mettre la charrue avant les boeufs. Vous passerez forcément par des moments de difficultés, où vous vous direz :

Peut-être n’est-ce pas pour moi? C’est trop dur je n’y arriverais jamais!

C‘est trop tard pour moi le train est passé!

Alors ma question pour vous est la suivante : Êtes-vous prêt à vous battre pour vos rêves? Ou préférez-vous vivre dans le regret constant?

invocations AllahPour en savoir plus sur la patience avec le Coran, cliquez ici.

6) Travailler dur :

Déjà car comme indiqué avec le hadith en image utilisé en introduction, celui qui vit des difficultés à réciter le Coran a une double récompenses. Mais surtout parce que l’on ne va pas se mentir, dans cette vie, mais aussi dans l’au-delà, on n’a jamais rien sans rien. Alors êtes-vous prêt à vous battre contre vous-même pour la face d'Allah? Cliquez pour tweeter

7) Lire au moins une page par jour :

lire-le-coranCeci est un conseil que je donne tant au débutant qui souhaite se familiariser avec la lecture arabe qu’à ceux qui souhaitent développer une relation étroite avec le Coran sur le long terme. À ceux qui souhaitent faire les deux (fluidifier leur lecture et faire du Coran leur compagnon), voilà ce que je vous conseille de faire. :

À chaque fois que vous lisez votre page quotidienne, vous vous chronométrez. Au début vous mettrez peut-être 10 à 15 minutes à lire votre page, puis très vite bi idni Allah vous serez en dessous des 5 minutes. Je conseille 1 page, mais si vous pouvez faire 2 pages par jour c’est mieux. Ainsi, vous pourrez lire le Coran en intégralité en 1 an in sha Allah. Vous pouvez commencer par 1 page par jour et lorsque vous sentez que cela devient plus simple pour vous, passez à 2, puis 3 et ainsi de suite.

8) Avoir un programme de mémorisation du Coran :

Certains me diront que cela peut être téméraire de mémoriser le Coran alors que nous ne sommes que des débutants. Et bien figurez-vous que non. Car se familiariser avec un nouvel alphabet, de nouvelles lettres, et de nouveaux mots, n’est-ce pas tout simplement mémoriser leurs structures dans notre esprit? Alors à tous ceux qui souhaitent fluidifier leur lecture du Coran, mémorisez-le, ayez un programme de mémorisation. Car ceux qui sont le plus rapides (il ne s’agit pas de faire la course) dans la fluidité de leur lecture du Coran sont ceux qui le mémorisent.

9) Se faire aider et se faire corriger :

Alors là j’ouvre une grande parenthèse. Il existe deux types de personnes qui n’apprendront jamais : l’orgueilleux et le timide. Le timide car il n’ose pas demander, et l’orgueilleux car, soit il croit tout savoir, soit il refuse de se faire corriger car cela blesserait son ego. Lorsque l’on comprend bien la valeur et la priorité des choses dans les sciences islamiques en général, et particulièrement dans la récitation du Coran, on finit quelque peu par aimer les “claques” que l’on peut se prendre, car celles-ci nous améliorent et nous rapprochent a fortiori d’Allah (swt) et du modèle prophétique. Alors nous ne devons pas hésiter à demander de l’aide et à tendre la main pour demander des explications ou voir si l’on prononce bien. En plus de cela, la personne à qui vous demandez de l’aide, devrait vous remercier, car vous lui permettez également de servir Allah (swt) et donc d’accomplir un acte d’adoration. Parfois, il suffit juste d’aller vers quelqu’un que l’on connait pour ses compétences, et lui dire : Puis-je lire sur toi?

10) Profiter de chaque opportunité qui s’offre à vous :

Il faut en effet faire les causes et s’organiser dans ce sens mais parfois Allah (swt) vous envoie certaines choses sans que vous ne compreniez d’où cela vient, à vous de saisir l’opportunité. Une fois, par exemple, j’avais un voyage qui était organisé depuis quelques semaines. Quelques jours avant mon départ on m’annonce un séminaire avec un grand nom du Coran. J’ignore si cette opportunité se reproduira. Alors que mon voyage je peux le décaler, c’est ce que j’ai fait. Une autre fois c’était pendant ramadan dans la mosquée de la ville où j’ai grandi, un grand récitateur est venu présidait tarawih pour le mois. Dès le premier jour de son arrivée je suis allé à sa rencontre et lui ai dit que je voulais lui réciter tout ce que je connaissais à l’époque pour qu’il me corrige. Ne laissez pas passer les bénédictions qu’Allah vous envoie.

11) S’inscrire à des cours :

Suivre des cours de Coran est ce qu’il y a de mieux. En effet cela permet de mettre en application la plupart des conseils précités tout en étant encadré par quelqu’un de compétent. Le mieux reste d’assister à des cours en assidu et en présenciel. Vous êtes dans une ambiance du Coran, vous êtes encadrés par quelqu’un de compétent (et de structuré si possible, car malheureusement cela ne court pas les rues) et vous avez comme compagnon, d’autres personnes qui ont pour compagnon le Coran. Néanmoins, si cela n’est pas possible en présenciel envisager un institut en ligne.

12) Créer ou chercher une ambiance de Coran :

Vous connaissez l’adage qui dit : lorsque l’on est seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin. C’est pareil avec le Coran, encore faut-il trouver les bonnes personnes pour s’acheminer sur ce sentier. Mais il est possible qu’il y ait près de chez vous des structures ou de mosquées ou de frères se rassemblent, et des soeurs se rassemblent autour du livre d’Allah (swt). Cette compagnie est bénie, d’abord car elles vous influencent dans le bien, mais surtout parce que chacun s’imprègnent des qualités des autres. Alors si ces ambiances existent, participez. Sinon, créez-les. Et quand je dis créez-les, il s’agit d’abord de créer cette ambiance dans votre foyer, mais aussi dans votre voiture avant de la créer dans votre communauté. Vous pouvez en effet vous rassembler pour lire ou étudier le Coran, mais aussi pour visionner une vidéo d’un éxegese qui vous a marqué ou autres. Il s’agit seulement de partager un moment autour du Coran.

13) Ayez toujours votre Mushaf sur vous :

Au point 10 on a parlé des opportunités qui peuvent s’offrir à nous et que nous devons saisir. Mais parfois un autre type d’opportunité, que l’on ne considère pas comme telle, sont également à saisir. Ce sont ces moments de libre qui s’offrent à nous. Nous passons un bon moment dans les transports en commun lorsque l’on vit dans des villes comme Paris. Le temps dans les transports est un temps à rentabiliser, sortez votre Mushaf. Je passe beaucoup de temps à l’hôpital, les salles d’attente sont un temps à rentabiliser, je sors mon Mushaf. Parfois vous pouvez être coincé pendant des heures dans les embouteillages, c’est un temps à rentabiliser, sortez votre Mushaf. Je n’aime pas aller dans les supermarchés, pour moi c’est de la perte de temps, alors je me suis arrangé avec mon épouse, je reste dans la voiture, je garde notre enfant, et je sors mon Mushaf. En tant que débutant à vous de créer cet automatisme où des que vous avez du temps de libre vous lâchez votre smartphone et ouvrez votre Mushaf.

Voici donc 13 conseils pour tout débutant en Coran, j’espère qu’ils vous seront profitables à tous, de débutant à confirmé et si vous avez d’autres conseils partagez-les avec nous en commentaires.

Mourad Ibn Jamel13 conseils pour les débutants avec le Coran

8 comments

Join the conversation
  • Myriam - 14 octobre 2016

    Assalamou alaykoum,

    Barakallaoufik pour l’article.

    Qu’Allah nous facilite notre memorisation, notre revision et notre mise en pratique du coran.

    Mourad Ibn Jamel - 14 octobre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Myriam

    Wa fiki et Ameen à vos duas!

  • Sabrina - 16 octobre 2016

    Salam alaykoum
    Barakallahou fik pour tous ces conseils
    C’est exactement ce que je me dis
    C’est trop dur et cest pour cela que j’avais arrêter le Hifz pendant plus d’un an
    Incha allah je m’y remets doucement avec l’aide d’Allah
    Et par votre cause incha Allah

    Qu’Allah nous facilite pour apprendre et appliquer ces préceptes

    ( petite parenthèse pour la phrase
    ” l’important c’est pas la chute mais l’atterrissage “j’avais entendu Ca à l’époque dans le film
    “la haine “)

    Mourad Ibn Jamel - 17 octobre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Sabrina

    Wa fiki al baraka, ne lachez pas l’affaire ce n’est qu’une question de temps in sha Allah vous allez y arriver bi idni Allah.

    PS : Bingo vous avez trouvé d’où provenez la phrase lol

    Myriam - 21 octobre 2016

    Amine!

  • um zaynab - 19 octobre 2016

    Assalamu aaleykum BaarakAllahu fik pour ces précieux conseils,QuAllah fasse que le Coran intercède en notre faveur le jour de la résurrection, quIl nous facilite son apprentissage, nous accorde la sincérité dans nos actes.QuAllah vous bénisse et sois satisfait de vous, et vous fasse mourir en pleine soumission devant Lui.Wa Assalamu aaleykum

    Mourad Ibn Jamel - 20 octobre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Um Zaynab

    Ameen, ameen, ameen…

    Myriam - 21 octobre 2016

    Amine!!! Wa yaki!

Join the conversation