BLOG

BISMILAH !

tout-savoir-sur-la-revision-du-coran-e1481713849470.png

Tout ce qu’il y a à savoir sur la révision du Coran

Il y a quelques jours sur la page Facebook Mon Quran et moi j’ai partagé une publication qui a largement été apprécié et partagé wal hamdulillah. C’est le genre de publication qui nécessite d’être publié dès l’instant où elles ont été inspiré pour ne pas perdre toute la portée du message qu’elle comporte. C’est pourquoi j’ai décidé de partager cette publication avec vous sous la forme d’un article, afin qu’un maximum en profite (je sais qu’il existe encore quelques rebelles qui ne veulent pas rentrer dans les rangs des réseaux sociaux lol) mais également car cette publication demande à être développée tant j’ai reçu de messages à propos de la thématique abordée. Je vais donc dans un premier temps copier-coller la publication pour ensuite développer mon propos tant son importance est essentielle (plus importante que la mémorisation du Coran encore)  pour tout itinérant du Coran que nous sommes. Il s’agit de la révision du Coran.

Petite leçon du week-end sur la révision du Coran

À la mosquée que je fréquente nous avons plusieurs créneaux consacrés au Quran dans la semaine. Le samedi matin après Fajr, est consacrée à la mémorisation et à la possibilité de réciter devant un autre pour valider ou non la mémorisation et le tajwid.

Ce matin je me dirige vers un frère pour savoir où il en est en lui posant la question :

Tu as avancé depuis mercredi?

Il me répond :

Non pas tellement j’ai juste consolidé davantage ce que je t’avais récité mercredi.

C’est alors que je lui réponds :

Si tu as consolidé ce que tu avais mémorisé mercredi c’est que tu as avancé.

Et je partage avec vous le développement de cette réflexion. Parfois, nous croyons a tord, que si nous n’avons pas mémorisé au moins un nouveau verset, nous n’avons pas avancé. Or c’est faux, car il n’y a pas d’état de stagnation dans la mémorisation du Coran, c’est soit nous avançons, soit nous reculons. Nous reculons lorsque nous n’avons pas révisé pendant un certain temps ce qui provoque des pertes de mémoire. Et nous continuons à avancer lorsque nous continuons à réviser.

N’oublions jamais, la qualité passe avant la quantité! Alors consolidons et continuons à consolider, montrons-nous patients, persévérons et qu’Allah solidifie nos acquis pour de solides bases.

En effet la révision est essentielle. Tellement essentielle qu’elle passe avant même la mémorisation du Coran (bon, bien évidemment pour réviser le Coran, il s’agira d’abord de le mémoriser). Pour exprimer au mieux l’importance de la révision du Coran je commence d’abord par rappeler ce hadith ô combien sublime concernant la récitation du Coran dans l’au-delà (c’est d’ailleurs ce hadith qui a inspiré le titre du guide des itinérants du Coran) :

merite-de-la-recitation-du-coran

Notre objectif à tous en terme de récompenses est la face d’Allah, Sa satisfaction et Son firdaws. Et si nous avons pris le Coran et tous les actes d’adoration qui en découlent (de sa récitation à sa mise en application) c’est dans l’espoir que nous connaissions la quiétude en accédant au Firdaws in sha Allah. Ainsi, pour parvenir à le réciter convenablement dans l’au-delà pour s’arrêter au dernier degré (conformément à l’enseignement de ce hadith) il s’agira de parvenir à le réciter convenablement sur cette terre, en le révisant fréquemment. En effet, mémoriser le Coran c’est comme construire cet escalier qui nous amènera au Firdaws in sha Allah. Et nous avons le choix, soit nous construisons une échelle en acier par le biais d’une bonne révision (cela prend du temps mais au moins elle est stable et solide), soit nous construisons une échelle de paille, on mémorise sans se soucier de la révision (c’est plus rapide, mais à tout moment tout peut s’effondrer). En d’autres termes, ne pas réviser ce que nous avons mémorisé, c’est comme faire un marathon sur un rocking chair. On croit avancer alors que l’on fait du sur place.

rocking-chair

Alors nous allons voir ensemble tout ce qu’il y a à savoir sur la révision du Coran.

Qu’est-ce que la révision du Coran?

Le cerveau est (entre autres) un organe de stockage d’informations tout comme le disque dur est la pièce maitresse du stockage de données d’un ordinateur. Si pour ce dernier il suffit de déplacer, d’enregistrer ou au contraire de supprimer ou vider la corbeille pour traiter une donnée pour l’organe cérébral il s’agit de bien autre chose. Alors avant de réviser il s’agira d’abord de mémoriser.

Et pas de mémorisation de texte possible sans répétition. Cliquez pour tweeter

C’est tout autant valable pour la mémorisation du Coran. On répète de manière succinte et dans des laps de temps restreints pour parvenir à amener l’information que nous souhaitons emmagasiner vers la mémoire à courte terme. Pour y parvenir il s’agira de développer une stratégie des plus adéquates à la lumière des enseignements physiques, chimiques et métaboliques pour gagner en productivité en un minimum de temps, minimum d’efforts pour un résultat des plus étincelants (tout est expliqué en détail dans le guide des itinérants du Coran). Une fois le travail de mémorisation effectuée, il s’agira de faire passer ce que nous avons mémorisé de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme. Il s’agira également de répétition mais avec une distance temporelle entre chaque moment de répétition, c’est ce que nous appelons la révision. En procédant ainsi, nous envoyons une information de la plus haute importance à notre cerveau. Plus une chose est répétée et plus il comprend que cette information est importante et qu’elle doit être conservée. Et a contrario, s’il n’y a pas de répétition (au sens de révision), il clique droit sur l’information, déplace dans la corbeille et vide la corbeille. Ainsi, si nous oublions des morceaux du Coran, c’est que :

  • Nous n’avons pas assez répété l’information.
  • Nous n’avons pas révisé.
  • Notre cerveau a inconsciemment compris que cette information n’était pas nécessaire (car a fortiori moins on utilise une information, moins elle nous est utile).
  • Notre cerveau a supprimé l’information.
Hadith Revision Coran

Hadith Revision Coran

 

 

 

 

Une bonne mémorisation, pour une bonne révision.

Avant d’aborder la question de la révision du Coran, il s’agira d’abord de s’assurer d’une bonne mémorisation. En effet, cela peut paraitre simpliste mais comment peut-on s’assurer d’une bonne révision si déjà la mémorisation est bancale?

Une bonne mémorisation du Coran, assure une révision plus sereine. Cliquez pour tweeterComment se déroule donc la révision du Coran?

Alors dans ce sens plusieurs conseils :

  1. Bien respecter le processus de mémorisation en ayant connaissance du mode de fonctionnement de votre organe cérébral. Exploiter les moments les plus opportuns pour le cerveau afin de faciliter la mémorisation. Procéder à des répétitions espacés pour confronter votre mémoire au facteur temporel. Procéder à l’ancrage pour assurer le passage de vos données de la mémoire courte à la mémoire longue (tout ceci étant détaillé dans le guide des itinérants du Coran).
  2. Ne passer à une prochaine étape de mémorisation que lorsque vous êtes certain(e) que la précédente est bien acquise pour ne pas accumuler les lacunes. Qu’importe le temps que cela prendra, il est préférable de prendre le temps à ce moment-là qu’ultérieurement où cela sera plus compliqué.
  3. Si vous vous rendez compte à un moment que votre révision est défectueuse, mettez pause votre mémorisation. Et procédez à une session de révision intensive.

Comment se déroule la révision du Coran?

Comment réviser le Coran : la question à 1M de Hassanats. Cliquez pour tweeter

C’est la question à 1 milliards de hassanats. Et tout dépend de là où vous vous en trouvez dans la mémorisation du Coran et surtout du temps que vous pouvez consacrer à la révision dans votre journée. Pour ainsi dire, il n’y a pas de programme de révision type, ils dépendent de chacun d’entre nous et des paramètres de nos vies personnelles.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que la révision du Coran s’organise de manière cyclique. Ce que l’on appelle un cycle de révision, c’est un cycle temporel au cours duquel nous révisons en un certain nombre de jours préalablement défini tout ce que nous avons mémorisé du Coran. Cela demande bien évidemment une organisation tout comme la mémorisation, afin qu’il existe un équilibre entre chaque partie que nous révisons. Nous appelons cela un cycle car un un cycle de révision succède à un autre cycle et en précède un autre également.

Il faut également que la repartition de tout ce que nous avons mémorisé en terme de jours soit équilibré. C’est à dire que nous n’allons pas un jour révisé 5 ahzabs et le lendemain 3 pages, puis rien et ensuite 1 djuz. Alors voilà ce que je vous conseille d’expériences et en connaissant également comment d’autres procèdent.

La quantité :

Il existe des personnes (que je connais personnellement) qui ont mémorisé le Coran en intégralité et qui parviennent à réviser 20 ahzabs par jour. En d’autres termes, le cycle de révision dure trois jours. En d’autres termes encore, il lise le Coran au complet tous les 3 jours (hey oui quand Allah met Sa baraka plus rien ne peut vous arrêter).

Quand Allah met Sa baraka rien ne peut vous arrêter. Cliquez pour tweeter

Ce que je conseille personnellement c’est de réviser au maximum 1 djuz par jour. Cela prend au maximum 1h par jour (que l’on peut diviser en 2 en utilisant la méthode pomodoro), cela ne surcharge pas nos emplois du temps, cela nous permet de vaquer à d’autres occupations et bien sûr à avoir un créneau de disponible pour la mémorisation.

En combien de temps?

Si on part sur le principe d’un djuz par jour, un cycle de révision complet se déroulera en un moins si nous avons mémorisé l’intégralité du Coran (comme c’est le cas de Basma) au maximum. Au minimum comme nous avons pu le voir avec l’exemple ci-dessus, cela sera 3 jours. Toutefois, en attendant de parvenir à mémoriser le coran en intégralité in sha Allah, il s’agira de trouver un système intermédiaire. Si nous partons sur 1 djuz par jour, tant que nous sommes en dessous de 14 ahzabs mémorisé notre cycle de révision s’étalera sur une semaine.

Je vais vous donner un exemple qui sera celui du frère à partir duquel cet article a commencé lorsque je l’ai interrogé sur sa mémorisation lors de notre créneau du samedi matin à la mosquée que je fréquente. Il s’avère que ce frère va bientôt atteindre 4 ahzabs (qu’Allah lui et nous en octroie davantage, ameen). Alors dans son cas je lui ai proposé 2 systèmes :

  • Soit il révise 1 hizb par jour et donc du lundi au jeudi (en 4 jours) il termine son cycle de mémorisation et il reprendra le lundi prochain.
  • Soit il révise 1 djuz par jour (cycle de révision sur 2 jours) et de ce fait il peut faire entre 1 et 3 cycles de révision par semaine.

Le premier système semble le plus léger en effet. Néanmoins, le second permet de bien consolider ce que l’on a mémorisé.

Comment procéder à la révision du Coran (méthodes)?

Lorsque l’on parle de révision nous parlons de la capacité à réciter ce que nous avons mémorisé du Coran en ayant le moins possible de blanc (pour ne pas dire jamais) nécessitant de voir dans le Mushaf où nous en sommes lorsque ce n’est pas une tierce personne qui nous souffle la suite. Il existe plusieurs moyens de réviser le Coran et je vais décliner chacun de ces moyens ci-dessous :

  1. Réviser “sur quelqu’un”  (je le mets entre guillemets car un frère m’a fait remarquer le caractère particulier de cette expression, qu’Allah te préserve frérot) : Il s’agit tout simplement d’avoir quelqu’un de compétent (un sheikh, quelqu’un ayant une ijaza, où un(e) frère/soeur disponible) auprès de qui nous récitons chaque jour ce que nous avons mémorisé pour qu’il valide notre mémorisation ou notre récitation sur le plan du Tajwid.
  2. Réviser avec un Mushaf à proximité : Parfois c’est très difficile de trouver quelqu’un auprès de qui réciter et qui soit surtout disponible, alors nous pouvons faire une révision solo. Vous avez votre Mushaf à proximité, vous définissez la partie que vous souhaitez réviser et vous ne jetez un oeil dans le Mushaf que si vous n’êtes pas sûr de ce que vous récitez ou si vous avez un blanc.
  3. Réviser à deux : Vous cherchez un Q-Buddy (de l’anglais pote de Quran) et vous définissez une partie à réviser que vous connaissez tous les deux et vous divisez la partie en question pour que chacun à votre tour vous récitiez une partie en alternance sans Mushaf. Je m’explique avec une étude de cas. Une fois avec un frère c’est ce que nous avons fait. Nous voulions réviser ensemble sourate Al Baqara. Nous alternions à chaque 1/4 de hizb (soit près de 2,5 pages). Sourate Al Baqara étant composé de presque 5 hizbs, nous l’avons décomposé en 20 parties. Je récitais la première et lui m’écoutait pour voir si je faisais des erreurs. Il récitait ensuite la seconde partie pendant que je l’écoutais et le reprenais si cela était nécessaire. Ainsi de suite, jusque la fin. On peut également faire la même chose à plus de 2 Q-Buddy, et avec d’autres parties également. Si vous prenez Djuz Amma, on peut alterner à chaque sourate par exemple.
  4. Réviser en prières : C’est le meilleur moyen de réviser à mon sens et c’est celui qui apporte le plus de baraka. Parfois je n’ai pas terminé mon programme de révision et arrivent les prières à voix haute de la journée. Alors pour faire “d’une prière deux coups” je me dis et bien voilà pour Al maghreb je prierais avec telle page à la première unité et la page suivante à l’unité suivante. Vous imaginez si on faisait cela à chaque unité de prière avec une sourate en plus d’Al fatiha? En une journée on aura révisé 1 hizb en prière. Hey mais je parle des prières obligatoires, mais imaginez-vous qu’on ajoute les prières de la nuit? On fait 10 unités de prière le matin au bout de la nuit, on obtient la baraka d’Allah et on a déja révisé un hizb avant le lever du soleil.
  5. Réviser avec les shuyukhs du big four : Cette dernière méthode est une méthode de substitution car elle ne permet pas de mettre en exergue les manquements que nous pouvons avoir et entretient en quelques sortes ce que les spécialistes de la mnémotechnie (science de la mémorisation) appellent l’illusion du savoir. Il s’agit de réviser avec la récitation de la crème de la crème des shuyukhs avec des applications mobiles. On écoute la récitation d’un Sheikh et on récite simultanément. Si vous n’avez pas le temps et que vous devez absolument respecter votre programme de révision, c’est ce que vous pouvez utiliser (de manière temporaire) notamment lorsque l’on conduit.
  6. Réviser avec un dictaphone : je n’ai jamais utilisé cette méthode mais je connais des frères qui l’utilisent. Ils enregistrent leur récitation et la réécoute ensuite pour évaluer leurs erreurs.

Moments de vie particulier

Il y a quelques années Allah m’a mis à l’épreuve sur le plan de la santé. J’ai été pris d’une grippe qui m’a presque couté la vie. Pendant 14 jours impossible d’ouvrir le Mushaf. L’impression d’avoir tout oublié, il a fallut que je me retrousse les manches. Si nous reprenons l’analogie avec le disque dur, et bien il s’est avéré que ce que j’avais mémorisé était bien dans la corbeille, mais que la corbeille n’avait pas été vidé. Je pouvais restaurer celle-ci en triplant d’efforts. À l’époque j’avais un programme de révision étalé sur 2 semaines. Et pendant 4 semaines, chaque djuz que je révisais quotidiennement était révisé 3 fois au cours de la même journée pour réactiver la matière grise.

Et c’est d’ailleurs ce que je vous conseille de faire si vous constatez que vous devez rentrer dans une période de révision intensive dûe à des difficultés quelconque que vous rencontrez dans votre vie. Trouvez-vous un endroit où vous isoler (une retraite dans une mosquée, pendant une Omra, au cours d’un séminaire du Coran en institut ou à l’étranger). Et voilà ce que vous allez faire pour renforcer le tout. Vous allez revoir 3 fois par jour votre révision quotidienne de la manière suivante :

  1. Le matin après Subh : vous écoutez avec une application mobile et lisez dans le Mushaf simultanément la partie à réviser. Le fait d’activer la mémoire auditive et visuelle renforcera votre mémorisation.
  2. Après dhor : Vous écoutez toujours avec une application mobile mais vous ne lisez plus dans le Mushaf, vous récitez simultanément de tête cette fois-ci.
  3. Entre Maghreb et Icha : Vous récitez tout uniquement de tête sans écouter et sans Mushaf

Cette méthode est également celle que j’utilise pendant Ramadan afin de renforcer le tout. Al hamdulillah voici tout ce que vous devez savoir sur la révision du Coran son organisation et sa mise en application. il s’avère qu’auprès des instituts, des mosquées et des shuyukhs rares sont les enseignements que nous pouvons receuillir à ce sujet. Au point où nombreux sont ceux qui ont mémorisé le Coran en intégralité, qui se sont procurés le guide des itinérants du Coran et qui y ont trouvé les réponses qu’ils cherchaient depuis presque des décennies. Si vous aussi vous avez des questions relatives à la révision du Coran, posez-là en commentaires je me ferais un plaisir de débattre sur le sujet avec vous. Qu’Allah vous préserve guyz!

PS : Découvrez dans la vidéo ci-dessous un exemple de progression programmation pour la mise en place d’un programme de révision du Coran.

Mourad Ibn JamelTout ce qu’il y a à savoir sur la révision du Coran

24 comments

Join the conversation
  • Kadija - 7 décembre 2016

    Salamou3alaykoum, je voudrais vous faire part de mon probleme concernant la revision du coran , je suis a sourate youssef en partant du principe que jai commencer par albakara donc 24 hizb, mon probleme et que je narive pas a consolider etude et revision , jai des trou de memoire a cheque sourate, je ne sais pas si je doit arreter la memorisation et me consacrer a la revision ou je continue je suis perdue jai l’impression de faire du sur place, votre conseil me sera d’une grande aide merci Allah y jazik.

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh kadija

    Qu’Allah vous accorde l’autre moitié de Son livre… Ameen!

    Votre problématique me rappelle celle d’un frère avec qui j’ai discuté mercredi soir et qui se retrouve dans le même cas que vous. Il a mémorisé de Sourate Luqman à sourate An Nass, mais il sent que ce n’est pas tellement cela sur le plan de la révision ce qui en fait un hifzh faible. De ce fait, voici la chose que je lui ai conseillé. 2017 il arréte la mémorisation, et il remémorise tout ce qu’il a appris pour reprendre en 2018 in sha Allah. A votre stade Kadija vous devez absolument mettre pause et consolider ce que vous avez mémorisé.

  • Ilham - 7 décembre 2016

    Barakallahou fik pour cet article ultra complet et plein de bons conseils !

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa fiki Ilham en espérant que vous vous portez bien in sha Allah.

  • Oumshams - 7 décembre 2016

    Assalamou 3aleykom. JazakAllahou khairan pour ces précieux conseils. Ils sont précis et à la portée de tous. Et je suis bien placée pour savoir combien il est difficile de se débrouiller seul surtout lorsqu’on débute, tout est brouillon dans notre tête, la méthodologie ça s’apprend, par l’expérience ou avec l’aide d’un sheikh et le frère ici nous la présente sur un plateau d’argent (d’or même je dirai 🙂 )
    Je me permet quand meme de conseiller à tous le guide des itinérants du Qur’an , dans lequel tout est extrêmement bien détaillé, memorisation, révision… le tout appuyé d’exemples clairs. J’en ai fait l’acquisition et je ne le regrette pas! Les conseils qui s’y trouvent n’ont pas de prix pour celui qui a à coeur la memorisation du Livre Saint.

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Oum shams

    Al hamdulillah je suis ravi d’apprendre que vous avez trouvé votre compte dans le guide des itinérants du Coran, qu’Allah vous comble de Ses grâces!

  • Aurélie Oum Abdelhadi - 7 décembre 2016

    Salam aleikoum Usted,
    Sobhanallah cet article tombe à point nommé. J’ai aussi eu des soucis de santé le mois dernier al hamdolillah et de ce fait ma mémorisation était clairement mauvaise. Et pourtant j’ai lutté cette semaine pour essayer de continuer mon programme d’apprentissage mais Allah ta3ala ne m’a rien laissé apprendre et moi même je savais au fond de moi qu’il fallait que je laisse cette semaine uniquement pour la révision. Parfois le désir d’aller au bout de son rêve est tellement grand qu’on veut passer vite les étapes et au fond comme tu le dis si bien on ne fait qu’avancer sur un escalier en paille. Ton article m’a fait beaucoup réfléchir. Je viens de terminer le Guide des itinérants et c’est un travail de grande qualité ma cha Allah qui m’aide à revoir ma relation avec le Coran pour plus de solidité. Qu’Allah vous comble de Ses bienfaits dans les deux mondes. Amin

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa aleykum salam wa rahmatullahi wa barakatuh Aurélie

    Si vous avez des soucis au niveau timing dans vos programmes de mémorisation quelque soient les circonstances (maladies, vacances, mariage, grossesse…) n’hésitez pas à mettre pause la mémorisation pour vous concentrer sur la révision.

    Ameen à vos duas, al hamdulillah je suis content que le guide des itinérants du Coran vous ait plu.

  • Abou - 7 décembre 2016

    Très intéressant machaAllah

  • Hakim - 7 décembre 2016

    salamu alaykum barakallahufik akhi, je lis 1hizb par jour et pour avancer un peu mon programme de revision dès que j arrive à juzz ama, je récite 2 hizb pour gagner du temps et reprendre des le début.

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa aleykum salam wa rahmatullahi wa barakatuh Hakim

    Je n’ai pas très bine compris votre méthode. Vous dites lire 1 hizb par jour, il s’agit de révision ou de simples récitations?

  • oum sofia - 8 décembre 2016

    as salam a’laykum wa rahmatoulah wa barak atouh
    machaAllah quel article hyper intéressant qui répond à beaucoup de questionnement et de manière très claire Allah ouma barik depuis qu ‘Allah azaouwgel m’a fait découvrir le guide des itinérants du coran ma vie a complètement changer et surtout ma relation avec le Noble Coran….Jazak Allah oukheir akhy….
    je fait partit des résistants anti résaux sociaux alors un grand merci aussi pour cet article juste pour nous.

    Mourad Ibn Jamel - 9 décembre 2016

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Oum Sofia

    BarakAllahu fiki pour vos encouragements et vos retours chère soeur. Puisse Allah être loué si j’ai pu vous être d’une aide quelconque.

  • m'hamed - 12 décembre 2016

    essalamou alaykom
    qu ‘allah nous facilite la mémorisation de sa parole et y place la sincérité dans nos coeurs.
    Je voudrais juste apporter une petite précision qui est issue de ma petite expérience sur la révision. Si il nous arrive de peiner dans la révision ou d’être peu motivé pour réviser c’est que très souvent notre mémorisation est faible, on veut avancer vite au détriment de la qualité de l’apprentissage et c’est une grosse erreur. Je conseille à chacun une fois la partie mémorisée (page ou demi page ou autre) de la répéter de tête bien sur au moins 70 fois et là je vous garantie que ce sera bien mémorisé et vous verrez la facilité à réviser et surtout le plaisir de réviser. En résumé une mémorisation solide c’est une révision facile et apaisée inchallah. J en ai fait l’expérience wal hamdou lilah . qu’Allah vous facilite inchallah

    Mourad Ibn Jamel - 14 décembre 2016

    Wa aleyka salam wa rahmatullahi wa barakatuh akhi Mhamed

    Ameen, ameen, ameen!

    BarakAllahu fik akhi pour cette précision de premier ordre. Une précision si importante que de ce pas, je vais modifier l’article pour apporter les détails nécessaires dans ce sens, djazakAllahu kheyran!

  • Maéva - 8 mars 2017

    Salam ‘alaykum. Qu’Allah te récompense cher frère pour tout ton travail. Al hamdulillah, dans ma mémorisation j’en suis maintenant à la sûrat Al Mâ-idah, en partant du principe que j’ai commencé par sûrat An-nas. Problème : je suis étudiante (Canada) et les deadlines pour les examens et autres travaux à rendre ne me permettent pas de maximiser le temps au niveau de la révision. J’ai peur de mettre une pause à la mémorisation parce que je ne sais pas combien de temps ça prendrait avant que je ne m’y remette. Chaque samedi, j’ai un cercle avec des amies où nous récitons ce que nous avons mémorisé afin de checker la mémorisation et le tajwid, mais la révision est le chaînon manquant dans tout ça. J’ai vraiment envie de finir la mémorisation, et de revenir ensuite (et de manière constante et plus sereine) sur la révision. Est-ce une bonne idée ?

    JazakAllahu khayr.

    Mourad Ibn Jamel - 9 mars 2017

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Maeva

    Ameen à vos duas, au point ou vous en êtes c’est effectivement ce que je vous conseillerai. Concentrez-vous sur la fin de la mémorisation et refaites une révision intensive complète in sha Allah.

  • mouna - 25 mai 2017

    on se sent souvent seul dans les difficultes que tu cite et chaitane se rejouis a nous sapper le moral.les sources dans ce domaine sont riches et nombreuses en arabe mais en francais y avais quasi rien jusque ..mourad.et c honorant pourlui d avoir ete choisis pr cette tache! sur ta balance frere inshaalla! qu allah ns donne la constance et la sincerite..

    Mourad Ibn Jamel - 26 mai 2017

    Ameen Mouna, barakAllahu fiki pour vos encouragements!

  • Khadija - 3 juillet 2017

    Merci pour cet article et pour cette vidéo dans laquelle le premier exemple était le mieux!!
    Je vais m’y mettre dès aujourd hui inchaAllah.
    Bravo pour ton travail et ton travail très pro du’Allah te facilite et te récompense. Amine

    khadija sana

    Mourad Ibn Jamel - 3 juillet 2017

    Ameen Khadija ravi que cet article vous parle! BarakAllahu fiki et bon courage à vous!

  • Fawz - 19 juillet 2017

    As Salam alaykoum. Tout d’abord je tiens à vous remercier pour votre blog macha Allah tellement bénéfique. Qu’Allah vous récompense et vous facilite ainsi qu’aux lecteurs.

    Alors j’aimerais être éclairée…
    J’en suis arrivée à sourate yacin (en partant de nass) et on va dire que j’ai pris conscience de limportance de la révision quotidienne et répétition à partir de la partie hizb qamar-dhariyyat(tellement magnifique macha Allah). Et j’ai quelques parties très très vagues (de sourate jinn à mulk ainsi que sourate waqia). J’ai l’impression de faire du surplace. Dois-je arrêter l’apprentissage pour cela ou essayer de consolider et apprentissage et révision intensive de ces sourates faibles voire très faibles … je suis perdue.

    Jazaka Allahu kheyran.

    Mourad Ibn Jamel - 19 juillet 2017

    Wa aleyki salam wa rahmatullahi wa barakatuh Fouzia

    Ameen à toutes vos duas, dans votre cas je vous suggère vivement d’établir un état des lieux et de prévoir ce que j’appelle une session de rattrapage.

  • nazifou - 27 octobre 2017

    merci .q ALLAH vs aide

Join the conversation