You are currently viewing Comment devenir propriétaire sans Riba ? Avis

Comment devenir propriétaire sans Riba ? Avis

Comment devenir propriétaire sans Riba ? Notre religion nous inculque le juste milieu dans toutes les dimensions de notre vie. Dans notre pratique religieuse, dans nos émotions, dans notre rapport avec notre prochain, avec notre environnement… Mais aussi et surtout dans notre mode de consommation. Le tout étant de trouver un équilibre entre l’avarice et l’éxcés, cet équilibre que l’on peut appeler la parcimonie. C’est pourquoi dans un monde ou règne une consommation de masse démesurée, une exubérance à outrance et une faste manière de vivre sa vie, il est nécessaire de prendre du recul, de réfléchir à la vie que nous menons et à parvenir à un mode de vie plus éthique, plus économique, plus écologique et donc plus conforme à nos principes religieux. En découlera (très rapidement) de cette  réflexion le souhait de devenir propriétaire sans Riba, sans usure, sans intérêts, en d’autres termes sans déclarer la guerre à Allah et à Son prophète ﷺ. J’ai lu récemment un livre qui s’intitule propriétaire sans Riba écrit par Rich Muslim Club et si tu me le permets je souhaiterai t’en parler dans cet article en te présentant la raison pour laquelle je l’ai acheté, pourquoi j’ai lu les 300 pages en à peine 6h et surtout pour partager avec toi ce avec quoi j’en suis sorti.

Pourquoi vouloir devenir propriétaire ?

La question peut te paraitre bête au premier abord (surtout si tu connais les risques encourus en termes de Dounia et de Akhira) mais on va tout de même la décomposer et y répondre en t’apportant des éléments personnels au vu contexte qui est le mien.

Alors tout d’abord quand on veut être économe, qu’on ne veut pas gaspiller son argent, de manière simple, rapide et logique, lorsque tu n’es pas propriétaire, tu es locataire, et in fine tu finis par allouer une partie de tes revenus dans le poste budgétaire  » logement  » pour qu’au final il ne t’appartienne jamais. Tu payes un loyer mensuel, de 700, 900 ou 1000€ pour qu’au final tu ne conserves rien de ce que tu as investi.

Imaginons que tu payes un loyer mensuel de 800€ et que tu vives dans ce logement durant 20 ans. Au bout de ces 20 années tu auras dépensé 192000€ mais tu n’auras rien obtenu, si ce n’est un toit au-dessus de ta tête pendant 20 ans. 

Et il est là le problème justement. 

Il s’agit d’un poste budgétaire nécessaire et essentiel à ta vie. Un toit au-dessus de ta tête c’est un besoin de premier ordre auquel tu ne peux échapper. Ce n’est pas comme réfléchir à acheter une voiture ou non, ou tu vas peser le pour et le contre en comparant avec l’utilisation des transports en commun. 

Tu n’as pas d’autre alternative au fait d’avoir un toit au dessus de ta tête. La seule alternative dont tu disposes à ce sujet c’est être locataire ou propriétaire ? 

Mais ce n’est bien évidemment par le même investissement, pas le même budget, pas le même projet et surtout pas les mêmes sacrifices.

Je vais même aller plus loin dans mon illustration en te donnant mon exemple.

Je vis dans une petite ville de Province, où il nous est possible de louer une maison (F5) avec jardin pour un loyer mensuel de 800€ (al hamdulillah alors que pour le même prix les parisiens n’ont qu’un studio de 25m2).

Il y a peu, je regardais les annonces sur le bon coin, des maisons qui étaient en vente, pour voir ce qu’il en était du marché de l’immobilier de là où je vis (alors que personnellement je n’envisage pas d’être propriétaire en France) une maison m’a tapé dans l’oeil, un F5 avec jardin, la possibilité de faire un bureau, 2 salles de bain, une mosquée, un hôpital et des commerces à moins de 5 minutes : LE RÊVE !

Tu veux savoir à combien elle était affichée ? 100 000€

En la visitant l’agent immobilier nous a clairement dit que si on la voulait on pouvait faire une proposition à 90 000€ celle-ci serait acceptée.

Il est vrai qu’elle avait besoin d’être rafraîchi avec un budget rénovation de 30 000€, le total revenait à 120 000€.

Avec un CREDIT CLASSIQUE AVEC RIBA sur 20 ans on arrive à un remboursement mensualisé de 600€ alors qu’une maison similaire avec loyer le budget serait de 800€ par mois pour qu’au final, tu ne repartes sans rien.

Et c’est cette (abjecte) réflexion qui a germé chez beaucoup de nos frères et soeurs qui vivent autour de moi pour en arriver à la conclusion que : Si je fais un crédit ça me revient moins cher et au moins à la fin le bien immobilier m’appartient.

Akhi, ukhti, ça te revient moins cher dans ton porte monnaie mais sur ta balance le jour des comptes es-tu prêt à en subir les conséquences ?

Personnellement, je préfère vivre en payant un loyer mensuel et ne pas être en porte à faux devant Allah, plutôt que d’être propriétaire mais en ayant provoqué la colère d’Allah.

Mais à ce sujet c’est quoi le problème avec le crédit avec intérêts, l’usure en Islam, Riba ?

Chez les francophones, le concept de Riba est assimilée à celle de « l’usure » ou des intérêts bancaires . 

Du point de vue étymologique, le mot Riba  vient du verbe Raba qui signifie augmenter et faire accroître une chose à partir d’elle-même.

C’est, par exemple, le même mot que l’on utilisera en arabe pour parler d’un arbre qui pousse.

Du point de vue juridique, le mot Riba définit tout avantage ou surplus qui sera perçu par l’un des contractants sans aucune contrepartie acceptable et légitime du point de vue du droit musulman, dans le cadre d’un prêt ou d’une vente à terme des monnaies ou d’un troc déséquilibré des produits alimentaires de même nature. 

Bien qu’il existe plusieurs définitions et plusieurs formes de Riba, la plus répandue et plus connue est celle qui est relative au prêt avec intérêt. 

A maintes reprises dans le Quran et dans la Sunna nous retrouvons explicitement des mises en garde contre l’usage de Riba :

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète ﷺ a dit: 

« Le Riba comporte soixante-dix péchés, le moins grave d’entre eux étant équivalent au fait que l’homme ait un rapport sexuel avec sa mère ».

(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani)

Dans Sourate al Baqara nous trouvons les versets suivants :

« Ô ! Vous qui avez cru craignez Allah et renoncez au reliquat du riba si vous êtes vraiment croyants. Si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Si vous vous repentez vous aurez vos capitaux, vous ne léserez personne, et vous ne serez pas lésés. »

D’après Sa’id Ibn Joubayr, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit :

« Le jour de la résurrection, il sera dit à la personne qui a mangé le Riba : Prends tes armes pour la guerre ».

(Rapporté par Ibn Jarir Tabari dans son Tafsir)

L’imam Ibn Al Qayim a dit qu’il n’a pas été rapporté de menaces semblable (à savoir la déclaration de guerre contre Allah et Son messager ﷺ) pour un autre péché ce qui rend celui-ci parmi les plus grands péchés qui puissent être commis.

Alors si tu as déjà songé à faire un crédit avec des intérêts j’implore Allah swt de te préserver de cela, de te le remplacer par une chose bien meilleure et de faire en sorte que ces quelques rappels ci-dessus t’en dissuaderont.

J’implore Allah swt de te préserver de cela, de te le remplacer par une chose bien meilleure et de faire en sorte que ces quelques rappels ci-dessus t’en dissuaderont. Cliquez pour tweeter

Mais il n’y a pas une fatwa qui autorise d’achat une maison avec des intérêts ?

Je vais être très bref à ce sujet : oui il existe une fatwa, et je ne suis pas mufti donc je ne m’aventurerai pas sur ce terrain. Toutefois je me permets de te poser quelques questions juste pour susciter un début de réflexion dans ton esprit.

Si demain on te pondait une fatwa t’autorisant à manger du porc tu le ferais ?

Si demain on te pondait une fatwa t’autorisant à commettre l’adultère (à être infidèle à ton mari ou ta femme) tu le ferais ?

Attention je vais être cru cette fois-ci :

Si demain on te pondait une fatwa t’autorisant à (conformément au hadith susmentionné) à avoir un rapport sexuel avec avec ta mère tu le ferais ?!

Là où je vis, devenir propriétaire est la norme (parmi les appartements 20% de logements vacants), car comme tu as pu le comprendre les prix de l’immobilier sont (très) bas et le rapport entre l’investissement immobilier et la charge du prix du loyer est vite fait.

C’est pourquoi de nombreux musulmans wAllahu lmustaane, ont pris le prétexte de cette Fatwa pour acheter ou construire une maison (on ne parle même pas d’appartements).

Mais de toi à moi, je prends Allah à témoin, qu’il n’y a pas un foyer qui a fait l’acquisition d’un bien immobilier avec crédits à intérêts sans que la baraka d’Allah ne s’en échappe.

Des musulmans pratiquants qui se retrouvent à ne plus pratiquer la religion d’Allah.

Des familles musulmanes avec des histoires d’adultère.

Des enfants qui ne sont plus musulmans.

Des couples musulmans qui ne parviennent pas à avoir d’enfants.

Des membres du foyer qui ne cessent d’être éprouvés par des maladies physiques ou mentales.

Alors mon frère, ma soeur, rappelle-toi que ta véritable propriété se trouve au paradis, fais donc le nécessaire pour bâtir cette demeure que tu retrouveras bi idni Allah après ta mort, en t’éloignant de ce fléau.

Et si vraiment tu souhaites devenir propriétaire sans Riba, lis la suite.

Les alternatives existantes pour devenir propriétaire sans Riba 

Il en existe mais il faut à la fois prudent et scrupuleux car il n’est pas rare que des « banques islamiques » n’aient en réalité d’islamique que le nom. Le véritable problème lorsqu’on souhaite bi idni Allah devenir propriétaire sans Riba c’est comment parvenir à rassembler une somme à 6 chiffres (100 000€ minimum) lorsqu’on a des frais mensuels (loyer, charges, alimentation…) avec un salaire (peut-être deux salaires) à 4 chiffres pour des revenus mensuels allant de 2000€ à 4000€ par mois ?

On se dit que c’est impossible.

Toutefois, je connais personnellement des frères qui sont parvenus à leurs fins en empruntant uniquement autour d’eux (amis, familles, proches..) et en mettant les choses à plat quant aux conditions de remboursement. L’un d’entre eux avait besoin d’argent pour ouvrir un commerce nécessitant un budget de départ de 250 000€ en 2010 et il était hors de question pour lui de passer par Riba. En 2022 par la grâce d’Allah son commerce se porte à merveille. L’autre avait besoin d’une certaine somme pour devenir propriétaire sans Riba et par la grâce d’Allah il y est parvenu en faisant un prêt auprès de ses proches.

Et très récemment j’ai découvert le livre Propriétaire sans Riba de Rich Muslim Club.

Propriétaire sans Riba de Rich Muslim Club :

On pourra classer ce livre (si ce n’est pas déjà fait) parmi les Best Sellers de la littérature musulmane francophone. J’ai découvert celui-ci sur les réseaux sociaux, je me suis empressé de me le procurer et de le lire. Il m’a fallut seulement 6h pour dévorer les 300 pages. 

Comment te dire ? 

Il se lit tel un récit de vie que les auteurs M & D ont rédigé tout en documentant leur parcours, en apportant des précisions, des chiffres, des dates et des délais quant à la réalisation de leur projet qui étaient de devenir propriétaire sans Riba. De la genèse du projet aux enseignements tirés par leur parcours, en passant par l’étape importante de la constitution du capital pour payer leur bien immobilier cash, tout est détaillé en n’oubliant pas de mentionner les multiples barakats dont ils ont bénéficié, tout comme les limites qu’ils ont pu rencontrer.

D’ailleurs à ce sujet, je préfère te prévenir, tu ne découvriras pas dans ce livre une stratégie clé en main qu’il te suffirait d’appliquer pour que toi aussi tu puisses bi idni Allah devenir un jour propriétaire sans Riba. Ce serait trop beau pour être vrai, et ce serait surtout naïf de croire que tous les projets se ressemblent. Ta situation n’est très probablement pas la même que les personnages-auteurs, tes ressources non plus, pas plus que ton projet immobilier. Toutefois, tu y trouveras une source d’inspiration des plus galvanisantes en commençant par comprendre ces deux enseignements fondamentaux dans la vie du musulman :

 وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجاً

وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ

Et quant à celui qui craint Allah, Allah lui octroie une issue favorable et Il lui accorde Ses dons par des voies insoupçonnées. Allah suffira à quiconque s’en remet à Lui.


Quiconque laisse une chose pour Allah, Allah la lui remplacera par quelque chose de meilleur.

(hadith rapporté par Ahmad et authentifié par Sheikh Albani)

On ne veut pas déclarer la guerre à Allah et à Son prophète ﷺ mais dans le même temps on veut devenir propriétaire sans Riba car on ne veut pas payer un loyer indéfiniment. Et si justement la bonne stratégie, la stratégie éclairée, lucide et pertinente consistait à s’en remettre à Allah d’abord et avant tout puis ensuite faire les causes ? 

On ne veut pas déclarer la guerre à Allah et à Son prophète ﷺ mais dans le même temps on veut devenir propriétaire sans Riba car on ne veut pas payer un loyer indéfiniment. Et si justement la bonne stratégie, la stratégie éclairée,… Cliquez pour tweeter

Et, en parlant de causes pour parvenir à constituer un capital cash, ce point est bien évidemment abordé car il n’y a pas de petites économies, et surtout les montagnes sont faites de petite pierres.

Mon avis sur Propriétaire sans Riba :

Comme je te l’ai dit plus haut, je n’ai pas de projet immobilier personnellement mais j’étais quand même intrigué de connaitre l’histoire et le parcours qui est décrit dans ses pages.

Et au final j’ai été très agréablement surpris de découvrir une belle histoire qui s’inscrit dans la tradition musulmane d’ordonner le bien et d’interdire le mal de manière concrète, contemporaine, ludique et surtout sur un sujet ô combien important. 

Et je me suis rendu compte qu’au final devenir propriétaire sans Riba, sans usure et sans passer par le parcours classique des prêts immobiliers avec intérêts était en réalité réalisable. Car peut-il y avoir quelque chose d’irréalisable pour Allah ?

Bien évidemment que non.

Au-delà du projet d’achat immobilier, ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est l’inculcation d’un mode de vie auquel j’adhère pour parvenir à concrétiser n’importe quel projet que ce soit un achat immobilier ou la constitution d’un capital Hajj.

Ce mode de vie est le minimalisme (d’ailleurs je t’invite à regarder le replay de ce wébinaire que j’ai donné sur le sujet, s’intitulant : une vie minimaliste au plus proche du Coran en cliquant ici), en apprenant à décharger nos foyers et nos armoires et en nous contentant de ce dont nous avons besoin avec qualité et non avec quantité.

Parce que c’est vrai, concrétiser un projet d’envergure financière importante passe par la production de capitaux (revenus, investissements, business…) mais surtout par une gestion rigoriste de ces capitaux en faisant des dépenses intelligentes et a contrario en n’allant pas dilapider son argent dans des choses qui ne sont pas nécessaires voire inutiles.

Car il est là le problème que nous rencontrons aujourd’hui, nous n’avons pas forcément reçu d’éducation financière et n’avons pas non plus eu des formations de gestion de budget.

Résultat : lorsqu’on commence notre vie active soit on joue les nouveaux riches en s’achetant tout plein de choses, soit on est un ancien pauvre et on finit avare. 

Le juste milieu, juste et smart, est décrit dans ce livre que je te recommande de te procurer en cliquant ici.

Au fait j’ai oublié de te dire une chose importante concernant le défi que M & D ont relevé à travers leur projet de devenir propriétaire sans Riba.

Ils ont mis 4 ans seulement pour trouver leur appartement, constituer le capital complet de 175000€ et rembourser tous les créanciers (ceux qui leur ont prêté de l’argent).

Alors si découvrir comment ils y sont parvenus t’intéresse commande ton livre en cliquant ici.

Laisser un commentaire